Ce Maroc bien aimé

Ce Maroc bien aimé

Mémoire de la présence Française au Maroc à l'époque du Protectorat
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Arts Indigènes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Les Arts Indigènes   Sam 10 Mar - 7:07

page 70



BOURILLY (J.). — Eléments d'ethnographie marocaine (Larose, 1932). Rec. Henri Labouret. Chapitre XIV : La Musique Berbère : chants et danses, pages 231 à 254.
CHEVRILLON (A.). — Chants dans la Nuif à Marrakech, dans « France-Maroc », 15 octobre, 15 novembre 1918, pages 331 à 333, 1 photo, 3 gravures.
CHOTTIN (A.). — Airs populaires recueillis à Fès, dans « Hespéris » 1923, 2e trimestre, pages 275 à 285, 20 airs notés.
Airs populaires recueillis à Fès (nouvelle série : airs profanes) dans « Hespéris » : 2e trimestre 1924, pages 225 à 238. 17 airs notés.
Airs populaires marocains 1932, pages 351 à 353, 359 à 360, 367 à 368 (Le Ménestrel).
Note sur le « Nfîr », trompette du Ramadhan, dans « Hespéris », 1927, 3e trimestre, pages 376 à 380, 2 exemples musicaux.
Note sur le rythme à cinq temps, dans Actes du VI" Congrès des Hautes Études Marocaines, dans « Hespéris », 1928, XLII.
Les Visages de la Musique Marocaine, Rabat 1928 ; brochure de 16 pages. (Conférence, avec 2 traductions de qa-cidas) cf. Le Ménestrel. Les Visages... 93. 1931, pages 217 à 219, 230 et 231.
La Musique Marocaine, dans « Outre-Mer » 1929, 1 re trimestre, 1 1 pages, 1 exemple musical.
Les genres dans la Musique marocaine, dans « La Revue musicale du Maroc », d'avril à décembre 1930.
Corpus de Musique Marocaine  : I, Nouba de Ochchâk,  Bsît, avec transcription de 18 chansons, traduction et notes, préface de P. Ricard ; Paris, Heugel, 1931, 76 pages.
Er-Rihlatu-Finniya ilâ-d-diâri-l-miçriya. Relation de voyage au Congrès de la musique Arabe. Rabat, Imprimerie Officielle, 1932, (Abd-el-Krim Bouallou, traducteur), 21 pages 2 clichés.
Au Congrès de la Musique arabe, journal d'un  congressiste, dans « Bulletin de l'Enseignement public au Maroc », 1932, 19 pages, 5 planches, 8 photos.
Instruments, musique et danse chleuhs, dans « Zeitschrift fur vergleichende musikwissenschaft, 1933, n° 1, pages 11 à 15, 1 planche d'instruments.
La pratique du chant chez les musiciens marocains, dans « Zeitschrift » 1933, n" 3, pages 52 à 55.
Corpus de Musique marocaine. — II. Musique et danses berbères du Pays Chleuh. Préface et note par Prosper Ricard, études et notations musicales et chorégraphiques par Alexis Chottin. Paris-Heugel 1933 ; 72 pages, 7 planches, 11 photos, 4 croquis, 44 airs notés.
Chants ef danses berbères au Maroc, dans « Le Ménestrel », 8 septembre 1933, 2 airs notés.
COLIAC. — Chansons berbères de la Région d'Azilal, dans « France-Maroc », juillet-août 1920, 6 pages (poésies).
COUR   (A.). — Ghaïta,  dans   «   Encyclopédie  de  l'Islam   »,   II, 1927, pages   143   à   144.
DERWIL   (G.)   et  ESSAFI    (T.).  —  Chansons  marocaines,    dans «   Revue Méditerranéenne  », juin   1932.
DOLMETSCH (M.). — Musik in Marokko, dans « Zeitschrift fur Instrumentenbau », 52, 1932, pages 378 à 380.
FARMER   (H.-G.). — A north africanfolk instrument   (Guenbri),
dans  «   Journal  of  thé  R.  Asiatic  Soc...   (JRAS),  janvier 1928, pages 25,  1   planche.
The origin of thé arabian lute and rebec, dans « JRAS », octobre 1930, pages 767 à 783.
An old Moorish Lute lutor, dans « JRAS », 1931, pages 379, 66, 1932, pages 99 à 110, 379 à 390, articles réunis au VII, 40 pages illustrées d'une planche (Glasgow, thé Ci vie Press, 1933).
GARCIA (Fr.). — La musica marroqui, dans « Mauritanie », 1er janvier 1934, pages 9 à 11.
EL HAIK, Mohammed ben el Hassan-ef-Tétouanî, el Andalousî. — Recueil de chansons. — Tradition andalouse-marocaine. Préface de l'auteur en 3 parties 16 pages : 1 ° du caractère licite de la Musique ; 2° de ses bons effets ; 3" De son origine et de ses principes ; près de 1.000 textes de chansons ; nombreux manuscrits appartenant à des particuliers.
HORNBOSTEL    (E.M.U.)   et   R. LACHMANN. — Asiatische Parallelen zur Berbermusik « Zeitschrift » ; Berlin 933, pages 4 à 11,3 planches, 1 1 airs notés dont 4 airs chleuhs. Etude d'après des disques.
LAOUST (E.). — Noms et cérémonies des feux de joies chez les Berbères du Hauf et de l'Anti-Atlas, dans « Hespéris » 1921 pages, 253 à 420, 1 carte, 15 planches.. .
LENS (M.-T. de). — Ce que nous savons de la musique et des instruments de musique du Maroc, dans « Bulletin de l'Institut des Hautes Etudes Marocaines », n" 1, décembre 1920, pages 137 à 152, 6 airs notés, 1 planche ; même article dans « Revue Française de Musicologie » 1921.
marocain, avec texte, traduction et identification des LEVI-PROVENCAL (E.). — Un chant populaire religieux du Dje-bal personnages, dans « Revue africaine », 1918, pages 215 à 248.
MAMMERI (A.). — La Corporation des Chikhates à Marrakech, dans « L'Atlas », numéro spécail 1930, 3 pages illustrées.
La   Musique   et   le   Théâtre   populaires   à   Marrakech,   dans «   L'Atlas   »,  numéro  spécial   1930,   3   illustrations.
La  musique   andalouse   à   Marrakech,   dans    «   Nord-Sud  » N"  5,  Casablanca.
MARANGUE (M. M. de), — La Musique Marocaine, 16 pages, Imprimerie Dauphinoise, Nyons, -423. Analyse des modes; vues sur la musique populaire.
MARÇAIS (W.). — Textes arabes de Tanger ; Paris, 1911, page 152, note I, bibliographie.
MARTENS (F.H.). — The musical observations of an moroccan ambassador, dans « Musical quart », octobre 1929, pages 574 à 582.
PARIS (Dr.). — Haouach à Telouet, dans « Hespéris » 1921, pages 209 à 216 ; motifs musicaux et chorégraphiques.
RABANIT (H.). — Sur la Musique Marocaine, dans « France-Islam », octobre 1924.
RHONE (J.). — Un chant' de barcassiers, dans « France-Maroc », 15 février 1917, page 36 ; air noté, 20 mesures.
RIBERA (J.). — La musica de las cantigas, volume III des« Can-tigas de Santa Maria d'Alfonso el Sabio », publication de la Real Academia Espanola, Madrid 1922, 1 volume, 345 pages (Tipografia de la Revista de Archives).
Music in ancient Araba and Spain. Seing la musica de las cantigas... by translate and abridged Eleanor Hague, and Marion Leffingwell. London, University press. 1929, XIII + 283 pages.
RICARD (P.). — Essai d'action sur la Musique et le Théâtre populaires marocains ; Rabat, 1928, 15 pages.
Le Conservafoire de Musique marocaine de Rabat, « Outremer » 1932, n° 1, pages 19 à 21, 2 planches.
Corpus de Musique marocaine : fascicule I et 11 (Voir Chot-tin).
Sur le Congrès de la musique arabe du Caire. « Zeitschrift » 1933, n" 3, page 64.
Sur le VIIIe Congrès de l'Institut des Hautes Etudes marocaines. « Zeitschrift », 1933, n° 3, page 64.
ROUANET (J.). — La musique arabe dans le Maghreb. Encyclopédie de la Musique et Dictionnaire du Conservatoire, V, pages 2676 à 2812 in fine : Chapitre sur la Musique au Maroc.
ROUGER (G.). — Chansons berbères, dans « France-Maroc », février 1920, page 57, poésies.
SIDA BENT SAID. — Théâtre et musique arabes, dans « La Vie marocaine illustrée », numéro de Noël 1932, Casablanca.
TADJOURI (R.). — Le mariage juif à Salé, dans « Hespéris » 1923, pages 393 à 420. Chants de mariage : 4 airs notés.
WATIER (Cne). — Le carnaval à Marrakech, dans « France-Maroc », 1919, pages 187 à 191, théâtre populaire.
VATTIER (M.). — Musique et musiciens maures, dans « France-Maroc », 15 février 1919, pages 41 à 43, 3 photos.
[/color]
Compositions   musicales   européennes d'inspiration marocaine
[color=brown]
BOUSQUET (F.). — Zorriga, drame lyrique en 4 actes. Poème de Paul Vedert et Jean Camp. (Chant et Piano). Béziers, Capelle, éditeur, 123 pages.
L'Esclave, ballet tiré de Zorriga.
Sarati-le-Terrible, drame lyrique en 4 actes. Paroles de Jean. Viçjnaud, (Chant et Piano). Paris, Heugel 1928, 298 pages.
CHOTTIN (A.). — Aoçaf oujâb (Charmante Image). — Mélodie andalouse de Fez, adaptation française... Paris, C. Du-puis, éditeur, 3 pages in 4° ; couverture en couleurs.
Salé, poèmes de Moghreb. — Poésies et illustrations de Jacques Bernolles. Album oblong in 4° couverture illustrée, 7 planches. Chant et piano. Audin, éditeur, Lyon.
Le Muezzin. — Recueil de chants scolaires. Poésies de Adrien Simon. Larose, éditeur, Paris.
Orchestre. — Impressions de la Médina (suite). — Mek-toub. — Dans l'Atlas. — Aux Jardins de Fez. — Berceuse mauresque. — Danse nègre. — C. Dupuis, éditeur, Paris.
MARANGUE   (M. Mény de). — Esquisses   du   Moghreb. —   1.
Danse chleuh; 2. Chellah ; 3. Rabat ; 4. Lumière ; 5. A Marrakech ; 6. Complainte; 7. Chant d'amour; 8. Un Songe; 9. La Flûte; 10. Lamenta; 11. Lever de soleil; 12. Le puits, sans nom; 13. Nocturne; 14. Prière de l'Aube à Allah. Orchestre, chant et piano. En dépôt chez Heugel, Paris.


Dernière édition par Pierre AUBREE le Dim 8 Fév - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Les Arts Indigènes   Sam 10 Mar - 7:35

page 71


DISCOGRAPHIE

Cette liste, très incomplète, n'est qu'un essai, qu'une indication; mais elle tend à jeter les bases d'une discographie critique susceptible de présenter les thèmes les plus caractéristiques de la musique marocaine, dans les meilleurs enregistrements.
A. C.

I. - Musique   andalouse, dite " ALA"

Les principaux genres de  la âla, sont  :
— la   touchia,     ouverture   instrumentale,   souvent   précédée d'une  boria,  prélude  non  mesuré  ;
— la sanâ,  chanson de coupe et de rythme déterminés, qui s'exécute   en   chœur,   alternant   avec  des   réponses  d'orchestre ;
— le   bitaïn    (distique),   sorte   de   cantilène   non   mesurée, exécutée  en  solo  et  soutenue  par   l'orchestre  ;
— le moual, solo de chant improvisé d'après un mode donné et sur un quatrain connu, alternant avec des solis d'instruments,  également  improvisés.
Odéon 156.112. — A. Touchiat Ibliss (ouverture d'Eblis), B. El moussiqa es soultania, ancienne marche impériale des Sultans, par Si Omar Djaïdi et sa troupe.
Odéon 156.108. — A Sanâ en mode maïa : « Charmante Image »... B. Autre sanâ : « Demeurez en paix, nous partons », par Si Omar Djaïdi et sa troupe.
Pathé X 38.076. — A. Moual en mode ochak; B. Sanâ en mode ochak : « Debout, ami », par le Hadj Abdesselam er-Rebâti et sa troupe (voir Corpus I ).
Odéon 156.096. — A. Moual en mode sika ; B. Bifaïn en mètre madid. Ces deux soli sont suivis d'une courte sanâ en matière de conclusion, par Mohammed Khessassi et sa troupe.
Pathé-saphir 10.865. — Bifaïn en mode Istinhlal; Bitaïn en mètre mujattat, et 10.866, par le fameux chanteur de Fez, aujourd'hui décédé : El Fathi Berrada (disque très rare).

II. - Musique populaire,   dite " GRIHA " en   langue vulgaire  (melhoun)

Les principaux genres en sont  :
— la quacida, longue complainte à couplets et refrains, chanté surtout par des hommes   (chiakh).
— la âïta,  chanson   légère,  mêlée  d'invocations  aux saints, chantée par des femmes   (chikhate). Gramophone K 3630. — Kasida dahbiya (qacida « dorée »), par Thami ben Abdelkrim.
Gramophone K 4498. — Aïta casablancaise, de Sid el Aïdi.
Aïta casablancaise, de Moulay el Hassan, par la chikha Aïcha el aardjounia.
Gramophone K 4438. — Aïta sur Sidi el Arbi « aux yeux, noirs ».
— «  Prie et prosterne-toi  », par  la chikha Aïcha  el  aardjounia.
Gramophone K 3885. — « La femme aux bandeaux », « Balançoires marocaines », par la chanteuse algéro-marocaine : Madame Fifine (genre moderne : café-concert) .
Polydor 550.000. — La vieille et la jeune femme, par Mina Mar-rakchia.
Pathé X 38.073. — 1° Aïta des Djilala ; 2° Aïta de Sidi, Mimoun el Gnaoui. (Exemples des Aïtas dédiées à des saints), par des chanteurs de la Confrérie des Djilala de Moulay Abdelkader.

III. - Musique  de cortège

Composés de musette (ghaïtas) et de tambourins (tbels), les orchestres de cortège jouent des marches à l'occasion des mariages et des circoncisions.
Odéon   156.013. — 2 marchs de ghaïtas et tbels, par le mallem El Arbi el Ghayyat et sa troupe.

IV. - Musique berbère

Le principal genre culivé par les berbères du Moyen-Atlas, ou les chleuhs du Sud-marocain, s'apparente à la qacida, dont en général il porte le nom.
On y trouve aussi, à la suite du chant, des motifs purement chorégraphiques.
Gramophone K 4.019. — Chant de Tachirguild. Chant de Tazeroualt, par le raïs Belaïd  (chleuh).
Odéon 205.033. — A. Qacida des   Ba-Amrane ;  B. Qacida   des Guettane, par le raïs Sasbou   (chleuh).
Baïdaphon 097.157. — Qacida du thé, par le raïs Belaïd  (chleuh).
Baïdaphon  097.210. — Qacida   de la   négresse, par  le raïs  Belaïd   (chleuh).
Odéon 205.048. — A. Chanson de El Haoui; B. Chanson en style arabe, par le mokaddem  Bekkiche   (berbère Zemmour).
Odéon 205.051. — A. Zedayet  (tournoi poétique)  du Cheikh Sli-mane, par le Cheikh  Driss ben  Hammou.

V. - Théâtre populaire

II est constitué par des monologues ou des scènes satiriques, parfois agrémentés de chant.
Odéon 156.148. — A. Dispute entre un mari et sa femme ; B. Danse chantée (haïdouss), par Azzouz Bennani et la Chikha Brika.
Odéon 205.061. — A. Le savetier et son apprenti; B. La chrétienne, son chien et son mari, par le bouffon Hommane ben Guir (monologue).
Odéon 205.1 09. — A. Le langage nègre ; B. Les Béni Ahmar vont trouver le caïd, par le raïs Lahsen   (en chleuh), monologue.
Odéon 1 56.090. — A. La vache volée des gens de Marrakech ; B. Le mouton qu'apporta un homme de Marrakech à sa compagne, par le Cheik Ben Messaoud el Qnabri et Mohammed Oulitti.

VI. - Adaptations musicales

Musique militaire.
Pathé X 96.055. — « Tu possèdes tous les charmes » (sanâ de la nouba hgazi-mecharqui), marche avec chœurs, par la fanfare de la Garde Noire.
Chœurs scolaires.
Pathé X 38.092. — « Le   Fellah   berbère », « Le   Muezzin »,
Chœurs à 3 voix mixtes, sur des thèmes populaires, en arabe et en français, par les élèves de l'Ecole musulmane de Salé, avec accompagnement d'orchestre symphonique.


Dernière édition par Pierre AUBREE le Dim 8 Fév - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Les Arts Indigènes   Sam 10 Mar - 7:52

page 72 Publicités



- Fédala, Reine des stations balnéaires Marocaines.




- Les Tapis de la Makina de Fès.




- Bière "La Cigogne", Maroc.




- Société de Chaux, Ciments et Matériaux de Constructions au Maroc, Casablanca.




- Société Marocaine d'Explosifs.




****************************

Fin de la Revue Mensuelle Illustrée d'Informations Marocaines :
NORD - SUD

"Les Arts Indigènes"
Année 1933

*****************************




Dernière édition par Pierre AUBREE le Dim 8 Fév - 9:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Arts Indigènes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Arts Indigènes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ce Maroc bien aimé :: BIBLIOTHÈQUE :: Revues et Livres : -1- "MAROC Traditionnel" :: Les Arts Indigènes-
Sauter vers: