Ce Maroc bien aimé

Ce Maroc bien aimé

Mémoire de la présence Française au Maroc à l'époque du Protectorat
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Paul CASIMIR




MessageSujet: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 10:34

Page 1


Le Mausolée des Princes Saadiens est le monument le plus prestigieux et le plus représentatif des monuments  marocco-andalous de tout le Maghreb. Une étude a été réalisée en 1925 par une équipe pluridisciplinaire remarquable, Gabriel-Rousseau, artiste -peintre, A. Gilles architecte à Marrakech, l'arabisant Félix Arin pour le relevé de toutes les inscriptions des tombeaux et plaques de marbre... Le livre de Gabriel-Rousseau est la référence, mais cet ouvrage est introuvable, il a mal vieilli car les quelques reproductions couleur, pour la plupart, ont terni, et l'ensemble des photos est en noir et blanc.
Ensuite, des restaurations remarquables, faites depuis, ont modifié l'aspect de nombreuses parties. Et, surtout, la photo numérique offre aujourd'hui des possibilités innombrables et rend le projet de refaire une étude économiquement facile à réaliser... Et ce projet est d'autant plus nécessaire que la visite de ce mausolée est très difficile de nos jours: les autorités ont justement condamné les accès et il n'est possible d'admirer les intérieurs qu'à partir de portes et fenêtres extérieures... Autant dire que la visite virtuelle sera plus complète, plus instructive...

Nous formulons donc ici le projet de présenter le plus complètement possible ce monument, à la fois par la reproduction du livre de Gabriel-Rousseau mais aussi par l'ajout de textes ( les frères Tharaud, Chevrillon, Henry Bordeaux...), cartes postales et photos complémentaires ( personnelles ou puisées dans des ouvrages d'art libres de droit et antérieurs à 1931).    

Mais qui était Gabriel-Rousseau ?  Gabriel-Rousseau était Directeur de l'enseignement professionnel et du dessin au MAROC, dans les années 1920-1930, mais il aimait, avant tout, que l'on dise de lui qu'il était "artiste-peintre". Et, personnellement, j'estime qu'il avait raison; jugez plutôt, avec cette peinture de l'entrée de la seconde Koubba (entrée de la deuxième salle qui contient, entre autres,  le tombeau de Lalla Messaouda, vue du jardin où se trouvent les tombeaux des serviteurs)


 

Planche VII.


Dernière édition par Paul Casimir le Lun 16 Sep - 10:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 10:34

Page 2

En forme d'introduction, et pour se rendre compte de la splendeur des lieux nous présentons deux vues de la salle des douze colonnes, et une citation :

"on évoque avec stupeur le travail des mains patientes, inlassables à force d'amour divin, qui s'appliquèrent à l'immense ornementation..."



A cette époque, le Maroc produisait du sucre et échangeait avec l'Italie sa production contre du marbre de Carrare, poids pour poids, 1 Kilo contre 1 Kilo... Ici, la photo noir et blanc rend à la blancheur du marbre toute sa majesté.

Et voici une autre vue, cliché colorisé de 1924, tiré du journal l'Illustration...Les arcatures en forme d'arcs lobbés à stalactites donnent au marbre un aspect doré sous la lumière...



Planche III.


Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 11:09

Page 3

Et pour présenter chaque salle, chaque tombe, chaque monument nous nous réfèrerons aux plans de masse de cet édifice, et aux 3 planches telles qu'elles ont été exécutées en 1924 par l'architecte marrakchi A. GILLES...


Planche I : Plan d’ensemble du cimetière et des Koubbas

Légende :
1 Salle du Mihrab
2 Salle des douze colonnes
3 Salle des trois niches
4 Cimetière
5 Deuxième Koubba
6 Salle de la Messaouda
7 Grande mosquée El-Mansour
8 Murs d’enceinte


Dans l’enclos entre les deux Koubbas:

30 Tombeau de Mohammed ben Abu Marwân ben Zidane ( ?- 1045 soit ?- 1635). Attention : tombe non localisée sur les plans
31 Tombeau « anonyme » Attention : tombe non localisée sur les plans

32 Tombeau de Moulay Hicham ben Yazid (à confirmer) (1205- 1207/1793)
33 Plaque de marbre en l’honneur de l’Emir Abu Ali el-Nacir ben Yousouf ben Abdel Moumen ben Ali ben Abdel ‘Aziz el-Hintatî ( ? – 926 soit ?- 1520)
34 voir Planche 3
35 voir Planche 3
36 voir Planche 3

37 voir Planche 3



Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 11:22

Page 4

Planche 2 : Plan du Mausolée principal


2-1 : salle du Mihrab : 37 tombes dont 7 avec inscriptions.


1 Tombeau du chérif Sidi Dja’far Ibn Mohammed el-Alaouite (1184-1184 soit 25/12/1770 -12/01/1771)
2 Tombeau de Moulay Abdallah, un enfant fils de l’Emir des croyants (1179 – 1179 soit 02/01/1766-12/01/1776)
3 Tombeau du chérif Moulay Suleyman le Hassanien ( ? – 1179 soit ?- 13/11/1765)
4 Tombeau de la Cherifa Sitt el-Mulk bent Mohammed ben Abdallah ( ?-1179 soit ?- 27/01/1766)
5 Tombeau du chérif Abdel Malek Ibn Mohammed ben Abdallah ( ?-1180 soit ? – 1766/1767)
6 Tombeau d’El Zhara (épouse d’un fils ou petit fils de Moulay Ismaïl ( ?-1170 soit ? – 1756/1757)
7 Tombeau du chérif Ibrahim Ibn Moulay Hicham (1207-1207 soit 1793).
Note : la tombe indiquée A sur le plan, entourée d’une balustrade en bois, est sans inscription. Elle est attribuée à un « Sultan noir » surnom attribué par le peuple à plusieurs souverains.


2-2 : salle des douze colonnes : 36 tombes dont 18 avec inscriptions et une plaque commémorative.

8 Tombeau de Mahal al-Marîn, épouse d’Ahmed El-Mansour ( ?-1007 soit ? – 1598)
9 Tombeau de Mohammed el-Cheikh ben Zîdane ben Ahmed el-Mansour ( ? 1064 soit ? -1653)
10 Tombeau de Ahmed el-Mansour al Dahabi ( ?-1012 soit ? - 1603)
11 Tombeau de Zidane ben Ahmed El-Mansour ( ?- 1037 soit ? - 1627)
12 Tombeau de l’épouse d’un sultan non dénommé ( ?- ?)
13 Tombeau de l’épouse de ? ( ?- 1285 soit ? – 1868)
14 Tombeau de Abu Marwân Abd-el-Malik ben Zidane ( ? -1040 soit ? – 1630/1631)
15 Tombeau de la Cherifa Lalla Ruqaïya bent Ahmed el Hassanya ( ?-1083soit ? - 1671)
16 Tombeau « anonyme » (?- ?)
17 Tombeau de Lalla Fatima bent el-Rachid (?- ?)
18 Tombeau de la chérifa Meriem bent Mohammed el-Cheikh el-Thani ( ?- 1048 soit ?- 1637)
19 Tombeau « anonyme » d’une dame de haute lignée ( ‘aliya), (?- ?)
20 Tombeau de Lalla Fatima Zahra bent Mohammed el-Cheikh ( ?-?)
21 Tombeau de Ghadifa bent al-Raïs bent Sâssî ( ?- ?)
22 Tombeau d’Abdallah ben Mohammed el-Cheikh el Awwal al-Mahdi (? – 972 soit ? – 1653/1654)
23 Tombeau de Lalla Nuwwar, mère d’Abu Marwân Abd-el-Malik ben Zidane ( ? – 1002 soit ? - 1593)
24 Tombeau du Caïd Abu Abdallah Mohammed ben Ali ben Youssef le Grenadin (l’Andalou) ( ? – 986 soit ? - 1578)
25 Tombeau « anonyme » (d’une fille de Moulay Abderrahmane)
26 Plaque de marbre en l’honneur de l’Imâm Abu Abdallah al-Cheikh 1er el-Mahdi, martyr, assassiné par ordre d’un sultan Turc, ( ? – 964 soit ? - 1557)…voir tombeau 41


2-3 : salle des trois niches : 11 tombes dont 2 avec inscriptions et une plaque commémorative.

27 Premier tombeau de Abu Hassan Ali ben Abu Saïd ben Abu Youssouf Yaqoub ben Abd-el-Haqq, premier « sultan noir », ( ?- 752 soit ? - 1351), transféré ensuite au Chella’, près de Rabat
28 Tombeau de Aïcha bent Ahmed ben Mohammed, petite fille de Meriem el-Saïd ( ?- ?)
29 Plaque de marbre en l’honneur du sultan Abu Abdallah Mohammed el Hassani el Alaoui (descendant de ‘Ali par Hassan) (933 – 981 soit 1574)…




Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 11:32

Page 5

Planche 3 : Plan du Deuxième mausolée

3-1 : édifice ruiné attenant à la mosquée

34 Tombeau « anonyme » d’une femme ( ?- 1283 soit ? - 1867)
35 Tombeau de Lalla Zahra bent Raho ben Châhmut el-‘Amrânî ( ?- 965 soit ? - 1557)
36 Plaque de marbre en l’honneur de Abu el‘Abbas Ahmed al-Hintati ( ?- 857 soit ? - 1453)


3-2 : à l’extérieur

37 Tombeau d’Abdel Muhaïman ( ?) ( ? – 1002 ou 1004)

3-3 : salle de la Messaouda

38 Plaque de marbre en l’honneur de Lalla Mas’ouda bent Ahmed ben Abdallah al-Aghzi el-Warzazatî ( ?- 1000 soit ? - 1591)
39 Tombeau de Lalla Mas’ouda bent Ahmed ben Abdallah al-Aghzi el-Warzazatî, mère d’El Mansour (voir 38).
40 Tombeau de Moulay Abdallah ben Mohammed al-Cheikh el-Awwal el-Mahdi ( ? – 981 soit ? - ???)
41 Tombeau de l’Imâm Abu Abdallah al-Cheikh 1er el-Mahdi, martyr, assassiné par ordre d’un sultan Turc, ( ? – 964)…voir plaque 26
42 Tombeau de Lalla Zahra bent Malluk ben Abdel-Sadiq ( ?- ?)
43 Tombeau d’Abdallah (enfant), fils de Mohammed el-Cheikh el-Thânî ( ?- ?)


3-4 : à l’intérieur

44 Cénotaphe du sultan Sidî Mohammed ben Abdallah ben Ismaïl el-hassani ( ?- 1204 soit ? - 1790). Enterré à Ribat el-Fath
45 Tombeau de Lalla Fatima bent Abu Mohammed Abdallah ( ?- 1031 soit ? - 1622)
46 Tombeau d’Abu Ali Mansour Ibn Abu Abdallah Mohammed El-Cheikh ( ?- 977 soit ? - 1569)
47 Tombeau « anonyme »
48 Tombeau « anonyme »
49 Tombeau de Lalla Safiya ( ? – 999 soit ? - 1591)
50 Tombeau de Lalla Fatima bent Abu Bakr ben Mohammed ben Ali ben Sassi el hassanya ( ? – 1025 soit ? - 1617)


Notes :
La tombe indiquée B sur le plan ?
La tombe indiquée C sur le plan ?
La tombe indiquée D sur le plan, dont les inscriptions paraissent avoir été supprimées serait celle du Sultan alaouite Moulay Yazid qui régna de 1203à 1206 soit 1789/1792.

J'ai noté lors de ma dernière visite en 2010 sur ce site des modifications sur les emplacemebnts des tombes extérieures suite aux travaux d'aménagements. Je n'ai pû obtenir aucun renseignement sérieux sauf qu'une thèse de doctorat venait d'être présentée à l'Université de Marrakech sur l'histoire et l'architecture de ce monument : l'aide de toute persone faisant comme moi un travail sur ce sujet est la bienvenue.



Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 11:58

Page 6

En forme d'intermède littéraire, découvrons une partie du texte des frères J. et J. THARAUD, écrit en 1919, et publié dans leur livre "Marrakech ou les Seigneurs de l'Atlas" chez PLON...

..." Vingt fois je suis passé dans ce coin de la ville, sans soupçonner que le plus beau trésor du Maghreb se cachait là, dans une gangue de boue. C'est au fond d'un petit enclos, emprisonné comme un puits entre les murs de la mosquée et la haute enceinte édenté du vieux palais écroulé. Partout, l'herbe et l'ortie. Deux pavillons bien délabrés dressent dans cette solitude leurs murs terreux et leurs toits verts, mal assurés sur des poutres de cèdre qui tremblent dans la maçonnerie...Rien n'annonce extérieurement la splendeur ni même un luxe quelconque, si ce n'est un portique...Un palmier très solitaire se penche au milieu de cet oubli, comme prêt à s'écrouler lui aussi...



On passe de plain-pied des orties de l'enclos dans une chambre merveilleuse, au milieu de laquelle sont posés sur le sol trois longs cercueils de marbre. Autour de ces trois tombes s'élancent des colonnes...
...une simplicité, une proportion divines, qui rappellent les plus beaux ouvrages de l'art grec ou de la Renaissance italienne. Et tandis que l'esprit se réjouit de l'harmonie des lignes, les yeux découvrent avec enchantement une décoration murale d'une richesse, d'une variété, d'une fougue incomparables... Pas un marbre, pas une surface, pas un caisson de cèdre, pas une faïence où ne se déploie une imagination vraiment déconcertante en ressources et en ingéniosité...



Il faudrait des jours et des jours pour épuiser un détail infini, qui deviendrait peut-être lassant par sa prodigalité, si la contemplation ne trouvait son repos dans le calme de l'ensemble. Entrelacs, rinceaux, nids d'abeille, panneaux couverts d'une écriture dont les lettres se nouent et se dénouent, s'emmêlent et se poursuivent, comme dans nos vieilles tapisseries les lévriers et les lièvres bondissants, tableaux de plâtre ajouré, stalactites, sceaux de Salomon, araignées du Prophète, étoiles et soleils de zelliges, tous les motifs habituels de la décoration moresque se retrouvent ici avec une telle abondance, et tant de bonheur dans l'invention, que tout cet art formel et volontaire, le plus éloigné de la réalité qui se puisse concevoir, fait vibrer ces murailles et les anime, pour ainsi dire, de la vibrante chaleur de l'esprit..."




Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 12:46

Page 7


Page de couverture.


Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mar 11 Déc - 13:15

Page 8

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

Il y a peu de temps que les Européens sont admis à pénétrer dans ce sanctuaire vénéré et à visiter ce mausolée que l'on peut considérer comme l'un des monuments les plus admirables de l'Afrique du Nord, par la richesse de l'ornementation, par l'harmonie et la simplicité des lignes architecturales, par l'originalité d'une profusion de détails de pur style, enfin par la perfection des sculptures dues au ciseau des artisans les plus remarquables.


Situés dans l'ancienne capitale du Sud, près de la mosquée d'El Mansour, les tombeaux des sultans de la dynastie Sa'dienne sont entourés de hautes murailles qui les cachent au regard des profanes.

Dès que l'on est arrivé sur la vaste place où se dresse l'imposant minaret de la mosquée, orné de mosaïques vertes, on s'engage dans une étroite ruelle; on franchit une porte basse et l'on se trouve dans un couloir sombre qui conduit à l'entrée du sanctuaire.



Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 10:11

Page 9

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

C’est un décor à la fois grave et charmant que cet enclos où les fleurs des champs poussent au hasard, entre les tombes abandonnées et à moitié effondrées, çà et là quelques grenadiers projettent leur ombre légère sur les mosaïques d’un bleu tendre qui marquent les derniers vestiges d’une puissance disparue depuis des siècles; quelques palmiers laissent balancer leur souple feuillage à la brise capricieuse du soir.


On aperçoit au fond, adossée au mur de la mosquée, une Qoubba presque en ruines, de forme carrée, recouverte d’une toiture pyramidale en tuile vertes. On y accède à gauche par une loggia de proportions élégantes, dont l’arc principal e bois sculpté est soutenu par deux colonnes de marbre. Malheureusement, le poids des siècles a détruit une bonne partie des détails de cette entrée et aucun des sultans qui se sont succédés depuis la mort du grand El Mansour ne s’est inquiété de réparer ce merveilleux monument.

Bien au contraire, leur instinct jaloux les aurait plutôt incités à tout détruire, comme ils l’ont fait d’ailleurs pour le fameux palais d’El Bedi (1) dont le célèbre auteur El Oufrâni fait une description enthousiaste.

On peut donc affirmer que seul le caractère religieux du mausolée des sultans Sa’diens a préservé ce chef-d’œuvre d’architecture de la fureur destructive des vandales.

A gauche se dresse le mur crénelé du monument principal, surmonté de deux toitures pyramidales en tuiles vertes.

Ce bâtiment se compose de trois salles, communiquant entre elles : une salle centrale dont la coupole est surmontée par douze colonnes de marbre ; une salle réservée à la prère avec un très beau Mihrab et une salle dont le mur de fond adossé à la grande mosquée est orné de trois niches.


(1) Le palais d’El Bedi, contigu au cimetière des Sa’diens, fut construit par le sultan El Mansour en l’an 985 (1578) et complètement terminé en l’an 1002 (1593). Voir Nozhet El Hâdi, Histoire de la dynastie Sa’dienne au Maroc, par El-Oufrâni, traduction Houdas, E. LEROUX, éditeur.



Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 12:19

Page 10

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

La salle du Mihrab, dont l’ornementation n’a pas été complètement terminée, et qui est bien loin de pouvoir se comparer à la Qoubba centrale, garde cependant un grand caractère.
Elle est recouverte de six petites voûtes d’arêtes le long des murs de façades et d’une autre centrale ; ces voûtes sont supportées par quatre colonnes de marbre de deux modèles différends. Elle renferme entre autres tombes celle de la femme et de cinq enfants du sultan alaouite Sidi Mohammed Ben Abdallah, et une tombe anonyme, entourée d’une balustrade de bois, et que le peuple attribue au légendaire « Sultan noir ».


Devant le Mihrab se trouve une voussure qui, établie sur plan rectangulaire, devient carrée par deux plans inclinés formés de stalactites; cette voussure est surmontée extérieurement par un pavillon couvert de tuiles vertes et décoré d‘un entablement en cèdre sculpté. Le Mihrab est de même recouvert de stalactites et encadré de panneaux en plâtre sculpté, avec huit colonnettes de marbre gris. La partie située devant la baie de communication avec la seconde salle est ouverte sur le ciel et sert à l’éclairage. Cette ouverture est décorée d’une frise sculptée en plâtre, surmontée d’un entablement de cèdre avec consoles et colonnettes et couronnée de plusieurs rangs de tuiles verts.



Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 12:27

Page 11

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS


De la salle du Mihrab, en franchissant une porte dont l’arc en plâtre sculpté orné de stalactites est une merveille d’exécution et de finesse , on pénètre dans le sanctuaire principal, mystérieusement enveloppé d’une pénombre bleuâtre d’en effet saisissant.



Planche IV.


Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 12:36

Page 12

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

Une impression profonde de recueillement et de sérénité vous saisit dès qu’on en a passé le seuil. Un silence infini vous invite à la méditation et à la rêverie. Les arcades et les colonnes de marbre, que la patine des siècles a recouvertes d’un ton de vieil ivoire , encadrent des fonds tout noyés d’une atmosphère aux reflets bleus ou verts selon les heures du jour. Quelques rayons indiscrets du soleil traversent violemment toute cette douceur délicieuse, comme une projection électrique dans un décor lunaire.


Cette salle , de proportions si parfaitement harmonieuses, se compose de douze colonnes de marbre blanc supportant de riches arcatures de plâtre sculpté et doré sur lesquelles repose une voussure centrale où les arabesques classiques se mêlent aux motifs en stalactites les plus compliqués. La partie supérieure , en bois sculpté, forme coupole. Elle est rehaussée de peintures rouges et grises, et d’or fin. Cette voussure, construite sur plan carré, est surmontée par un pavillon couvert, comme le précédent, de tuiles vertes et décoré de cèdre sculpté.


L'artiste peintre Mathilde Arbey ( 1890-1966 ) a réalisé, vers 1930, un magnifique pastel représentant la salle des douze colonnes.


Dernière édition par Paul Casimir le Sam 15 Déc - 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 12:39

Page 13

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS


Ce pavillon est entouré d’une terrasse construite sur de petites voûtes en berceau qui recouvrent de beaux plafonds en cèdre doré, d’un style évoquant la renaissance Italienne, au dessus des parties latérales de la salle.



Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 14:02

Page 14

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

Les murs de cette salle somptueuse sont recouverts jusqu’à deux mètres du sol d’une décoration en zellij (1) dont le motif ornemental, composé d’arabesques géométriques, d’où se dégagent de gracieuses couronnes bleus et vertes, est sans doute unique dans la collection pourtant si variée des mosaïques de style arabe.

Au dessus de ce motif courent des inscriptions en zellij grattés célébrant la louange du Prophète.


Au-dessus encore, une large bande de plâtre sculpté, où, dans une ornementation extrèmement riche, se distinguent d’autres inscriptions reproduisant les versets du Qoran.

(1) On appelle zellij une sorte de mosaïque formée de petits morceaux de faïence.




Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 14:11

Page 15


Deux croquis de Gabriel-Rousseau qui illustent son ouvrage :



L'accès au mausolée des Princes Sa'diens (1924)



L'entrée du bâtiment principal (1924)


Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 14:42

Page 16

N.D.L.R.


Marquons un arrêt au moment où Gabriel-Rousseau évoque les "zellijs" pour évoquer, de façon générale, une partie de la symbolique de ce site. Les ma'allems qui l'ont construit y ont introduit, à l'instar de nos compagnons, des signes sacrés: nous sommes ici dans un mausolée , passage de la vie à la mort. Si, de nos jours, l'apparence du site a changé il n'est pas difficile, au vu d'images et cartes postales anciennes de comprendre leur oeuvre.

Tout d'abod, la symbolique de la vie sur terre, qui n'est que passage, est marquée par l'extrème nudité des murs.


Celle de la richesse et la luxuriance du paradis est marquée par la raffinée et abondante décoration de l'intérieur des salles et des tombeaux.


La terre est habituellement représentée par un carré, le ciel par un cercle. Le passage de l'un à l'autre l'est par un octogone, figure géométrique intermédiaire entre les deux. Le visiteur averti voit donc, depuis la cour , l'austérité des murs des bâtiments, mais immédiatement sous la toiture de couleur verte, la couleur de l'islam, une frise qui répète à l'infini les figures octogonales, symbole d'un passage de la vie terrestre à la vie céleste...


Une figure octogonale régulière, deux carrés enchevêtrés, une figure octogonale irrégulière un carré et un rectangle allongés dans le sens de la hauteur, ornent le haut des murs. Comme pour avertir du passage du monde des vivants à celui des morts. Premier message perceptible de ce merveilleux ensemble...



Détail de la frise.

Cette figure octogonale est d'ailleurs celle du plan de base de la mosquée du Rocher à Jérusalem, surmontée d'une magnifique coupole dorée, représentant la voute céleste.


Le ma'allem est un continuateur de l'oeuvre du grand architecte .





Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Mer 12 Déc - 15:03

Page 17


Deux anciens clichés des extérieurs du Mausolée dans les années 1925.





Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Jeu 13 Déc - 9:57

Page 18

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

Enfin toute la partie des murs entre cette bande et la frise précédant le plafond est somptueusement décorée d'un admirable travail de plâtre sculpté figurant à distance une sorte de nides d'abeilles avec plusieurs plans en profondeur.


Dans le soubassement du mur revétu de zellij, face à une petite porte donnant sur la cour, a été scellée une magnifique plaque de marbre ornée d'inscriptions et d'arabesques gravées. Cette plaque célèbre la mémoire du sultan sa'dien Abou Abdallah Mohammed Cheikh (1) proclamé à Fès en l'an 956 de l'Hégire (1549) et assassiné par ordre du sultan des Turcs en 964 (1557).


Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Jeu 13 Déc - 10:19

Page 19





Vues des détails de murs de la salle des douze colonnes: le plâtre sculpté..


Dernière édition par Paul Casimir le Ven 14 Déc - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Jeu 13 Déc - 10:32

Page 20

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

Plaque commémorative du sultan sa'dien Abou Abdallah Mohammed Cheikh proclamé à Fès en l'an 956 de l'Hégire (1549) et assassiné par ordre du sultan des Turcs en 964 (1557).


Planche IX.


Félix ARIN donne les précisions suivantes:
Inscription ciselée sur une plaque de marbre de 0m75 x 1m 43. Dimensions du champ épigraphique 0m45 x 1m . Trente lignes d'écriture. Caractères cursifs très élégants. Ponctuation orientale. Encadrements de bandeaux décoratifs. La plaque de marbre est brisée.


Au nom du Dieu clément, miséricordieux. Dieu bénisse Notre Seigneur Mohammed et sa famille. Je me réfugie en Dieu contre Satan le lapidé. La miséricorde de Dieu et Ses bénédictions sur vous, gens de la Maison; certes il est louable, glorieux. Dieu ne veut que chasser de vous la souillure, gens d la maison et vous purifier (1)
Ceci (est) le tombeau de notre Maître l'Imam, l'asile des hommes, qui a fait triompher lo'Islam, avili les adorateurs des idoles, frappé pour la cause de Dieude la pointe (de la lance) et du tranchant (du sabre), père des biens, (perle) médiane des cordons (où on les enfile) , la lune des ténèbres, l'héritier du Khalifat, le glaive de l'Imâmat, le Mahdi de la communauté, au signe évident, à l'existencepèrennelle, annonncé par les prédictions secrètes, Notre Maître l'Iman très grand, le sommet très infaillible de labonne direction, Abou Abdallah Muhammad al-Cheikh, que Dieu choisit pour guider la communauté, distingua et agréa pour renouveler la Loi de son aïeul (3) - sur Lui le Salut ! ...

(1) Citations du Coran, XI,76 et XXXIII,33.
(2) La plus belle perle se place au milieu du collier
(3) Le Prophète.
....


Dernière édition par Paul Casimir le Sam 15 Déc - 22:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Jeu 13 Déc - 11:06

Page 21

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS





Décoration du Mihrab. Plâtre sculpté, Planches XVIII et XIX.


Dernière édition par Paul Casimir le Sam 15 Déc - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Jeu 13 Déc - 11:37

Page 22

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

Au centre de la salle, dans le carré formé par les douze colonnes, trois tombeaux de marbre blanc surgissent du sol recouvert de mosaïques.




Celui du milieu consacre la mémoire du fameux sultan Moulay Ahmed El Mansour El Dehbi ( le doré), qui fit construire de nombreux monuments, grand protecteur des arts, des sciences et des lettres, administrateur habile, prince courageux et magnanime.



Dernière édition par Paul Casimir le Sam 15 Déc - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Jeu 13 Déc - 11:51

Page 23

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

La tombe, en marbre , est gravée d’un texte entrelacé de volutes et rinceaux qui le rendent quasiment indéchiffrable. Voici la traduction de ce texte , telle que l’a donnée Félix ARIN :

Et ils dirent : Louange à Dieu qui a chassé de nous la tristesse ; notre Seigneur est certes clément, reconnaissant , qui nous a de par Sa grâce ouvert la maison de la permanence, où nous ne touchera nulle peine et où ne nous touchera nulle fatigue. Certes, ceux qui craignent Dieu auront en partage des vergers, des raisins, des vierges aux jeunes seins pour compagnes, et des coupes pleines ; ils n’y entendront futilité ni mensonge , en récompense de ton Seigneur, don suffisant les jardins d’Eden où ils entreront, sous lesquels coulent les fleuves, où ils auront ce qu’ils voudront. Ainsi Dieu récompense ceux qui Le craignent , dont les anges solderont les compte avec bonté, disant : Paix sur vous, entrez au Paradis pour ce que vous faisiez. Leur Seigneur leur annonce une miséricorde de Lui, et un agrément, et des jardins où ils auront un bonheur perpétuel, y demeurant à jamais. Certes Dieu a une récompense grande.
Ceci est le tombeau de celui dont les hauts faits se glorifient,
Ahmed à l’étendard victorieux qui de toutes gloires eut les prémices,
Ô miséricorde de Dieu, hâte toi de lui dispenser incessamment tout bienfait
Et donne à sa cendre les prémices de ce qu’épanche sa satisfaction.
Parfume son sol d’un ambre pareil à sa mémoire embaumée !
La date du décès correspond sans dément à ( ces mots)
Séjour de vérité est sa demeure chez un Roi puissant (1) !


(1) il est d’usage d’indiquer la date du décès par des mots dont les valeurs numériques indiquent un chiffre, ici, 1012. Le Sultan Ahmed El-Mansour régna de 986 à 1012 ( 1578-1603).





Dernière édition par Paul Casimir le Sam 15 Déc - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Jeu 13 Déc - 12:09

Page 24

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS

Relevé des inscriptions du tombeau du sultan Moulay Ahmed El Mansour El Dehbi. 2ème étage angle Ouest et côté sud.



Planches LIX et LX.

et Planche LVIII, 1er étage _ Nord



Dernière édition par Paul Casimir le Sam 15 Déc - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   Ven 14 Déc - 11:41

Page 25

GABRIEL-ROUSSEAU

Le MAUSOLEE DES PRINCES SA'DIENS A MARRAKECH

DESCRIPTION DU CIMETIERE ET DES QOUBAS



Plances LXI - LXII, 2e étage nord


Dernière édition par Paul Casimir le Sam 15 Déc - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le MAUSOLEE DES PRINCES SAADIENS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ce Maroc bien aimé :: MONUMENTS :: Monuments :: Les Tombeaux Saadiens. :: Le Mausolée des Princes Saadiens -1--
Sauter vers: