Ce Maroc bien aimé

Ce Maroc bien aimé

Mémoire de la présence Française au Maroc à l'époque du Protectorat
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LYAUTEY L'AFRICAIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Dim 30 Nov - 9:51



AUX SOURCES DE L’ACTION


" AGIR, AGIR, AGIR ". Combien parmi nous ne voient le Maréchal Lyautey que sous le signe de cette formule, combien ne connaissent de ses paroles que celles-là qu’il avait gravées sur sa bague, immortelles, puissantes et bienfaisantes paroles de Shelley : « La joie de vivre est dans l'action. »

Pourtant c’est ne connaître Lyautey qu’à demi, pourquoi ne pas dire : c’est ne le connaître aucunement que de s’arrêter à sa seule vie d’action, si prodigieuse qu’elle soit. Avant d’être actif, pour être le génie de l’action que nos générations ne connurent pas assez, que les générations qui viennent ne se lasseront pas d’admirer, Lyautey fut un contemplatif, et je veux donner à ce mot tout son plein sens d’attention ardente, d’étude passionnée, de vision profonde ! « Tourmenté », « tourmenté de l’infini », incapable de satisfaire d’aucune apparence, si brillante et si génératrice de grands résultats qu’elle fût, les aspirations et les passions les plus vives qui furent jamais de savoir, d’agir et de se donner, résolu à aller au fond de tout, heureux d’épuiser toutes ses puissances, immenses, de responsabilité, il voulut voir et comprendre, et il sut plonger son regard au cœur de tout ce pourquoi une âme humaine se sent faite, au cœur de toute la création, cœur des événements, des choses et des personnes, au cœur surtout de Dieu même.

Ceux-là qui le connurent le mieux et l’aimèrent, et qui se sentirent aimés de lui jusqu’à l’intime confidence et qui purent lire encore les notes où son âme s’est épanchée à la manière des plus ardents mystiques, savent son amour pour la « contemplation, la méditation, la vie intérieure ».

La contemplation, il l'aima, d'abord parce qu'il avait une horreur pour tout bavardage, parce qu’il voulait s’arracher à l'agitation vaine des pseudo-actifs, parce qu’il sentait que seule elle prépare l'action profonde, efficace, durable.



74



Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Dim 30 Nov - 16:04



OBSEQUES NATIONALES DU MARECHAL LYAUTEY A NANCY

Le 2 AOUT 1934








Dernière édition par Paul CASIMIR le Dim 30 Nov - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Dim 30 Nov - 16:11



Que de très belles pages de ses notes intimes donnent sa pensée, la pensée surtout de sa jeunesse ardente, que ne désavoueront jamais les autres moments de sa longue et trop courte vie !

Il écrit dans ses notes intimes : « Mauvais mois, trop parlé, pas agi.,., bavardages, banalité... Je suis rentré en moi-même, je me suis donné l’apparence de la réflexion et j’ai peu réfléchi... Je parle trop. Seigneur, donnez-moi un peu de contemplation, c’est là la puissance . »

« ... Je n’approfondis plus, je ne vis plus. »

« Il me faut... une méditation immense sur moi-même . » Cependant, plus que parce qu’elle le sauvait du verbe trompeur et de l’agitation, plus que parce qu’elle faisait ses actes en harmonie avec sa pensée, le Maréchal Lyautey aima la méditation, la contemplation, la vie intérieure pour elle-même, parce qu’elle l’élevait au-dessus du monde réel et qu’elle le révélait à lui-même, tel qu’il était, avec ses défauts qu’il connut très bien et qu’il avouait humblement ; et parce que, surtout, elle le jetait dans l’infini et le mettait en face de Dieu et lui donnait ce Dieu dont il ne cessa jamais d’avoir faim.

« Quel jour, écrivait le Maréchal en ses notes intimes le 18 avril 1875, que celui où la notion de l’infini se dressa devant moi, où j’eus la vision de Dieu..., ...par la pensée, je m’élevai si haut, ou, pour être plus vrai, je m’élevai bien au-dessus du monde... mais après la contemplation, l’action, et que cette action ne soit qu’une suite et que tout y soit application et recherche de ce que j’ai contemplé. »

Et le lendemain 19 avril :

« Il est des heures où l’âme, parfaitement disposée, s’élève si haut, plus haut que de coutume dans la contemplation du monde de Dieu. La nature semble lui prêter son mystérieux concours. Tout s’accorde à la détacher de la terre, jusqu’à la terre elle-même qui paraît, au lieu de la retenir, lui murmurer dans un hosanna universel : Excelsior. »


75





Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Dim 30 Nov - 17:29



OBSEQUES NATIONALES DU MARECHAL LYAUTEY A NANCY

Le 2 AOUT 1934






Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Dim 30 Nov - 17:36



« Il te faut Dieu et il te faut l'aller chercher... Contemplation, méditation, vie intérieure, voilà le secret de ceux dont l'ennui... n’assombrit pas le front ! » (14 juillet 1876.)

Il faudrait citer encore et encore. Il est même telles pages qu’on croirait jaillies de l’âme contemplative la plus embrasée d’amour surnaturel et au sens le plus religieux, que la postérité retiendra et mettra peut-être à côté de telle pensée de Pascal.

De cette contemplation plénière comme il parle, quels mots vibrants, exhaustifs d’admiration : « C’est par là que je pourrai fabriquer l’homme nouveau qui saura et qui osera parler et agir partout et haut. » (15 juin 1875.) « Méditons et soyons hommes. » (25 mai 1876.)

Quels regrets d’échapper parfois à son emprise; il lui semble dès lors qu’il a cessé d’être grand, d’être lui-même, et il n’aura point de repos qu’il ne se soit de nouveau soumis à sa bienfaisante influence.

Qui étudiera le Maréchal Lyautey toujours plus en profondeur, qui voudra n’omettre aucun aspect de cette grande figure, humaine certes et que nous savons déficitaire, comme toute créature et les plus grandes, reconnaîtra toujours plus, sans étonnement jamais, que, s’il fut l’homme des grandes actions et l’homme des grandes amitiés — il aima tant et il fut tant aimé ! — que si, jusqu’au bout, il eut cette emprise prodigieuse sur tous ceux qui l’approchèrent, les jeunes avant tous, qu’il savait tourmentés d’infini et qu’il comprenait du premier coup, c’est que, par la méditation, la contemplation, la vraie vie intérieure, il approchait de cet infini qu’il essayait toujours d’une manière ou d’une autre de monnayer et de distribuer à ses auditeurs, à ses amis, à ses confidents.

Et ainsi, de cette vie qui magnifie l’action comme aucune peut-être, la leçon la meilleure à retenir sera encore que la pensée, l’intelligence, la contemplation prime tout et qu’elle sacre souvent l’homme même dans le propre domaine de l'action, parce qu’elle l’arrache à tout le convenu, à tout le petit, presque à tout l’humain, parce qu’elle l’approche de Dieu, que par là seulement il est grand, absolument, définitivement.


G.-M. LEJOSNE, S. J.



76

Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Dim 30 Nov - 17:41



OBSEQUES NATIONALES DU MARECHAL LYAUTEY A NANCY

Le 2 AOUT 1934






Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Jeu 4 Déc - 19:54


SERVICES FUNEBRES A LA MEMOIRE DU MARECHAL LYAUTEY AU MAROC



Casablanca
Photo Ratel, Casablanca

Le service religieux au Parc Lyautey.



Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Ven 5 Déc - 7:42



SERVICES FUNEBRES A LA MEMOIRE DU MARECHAL LYAUTEY AU MAROC



30 Juillet 1934. - FES
Photo Maroc catholique

Les condoléances de la Médina.


Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: Re: LYAUTEY L'AFRICAIN   Ven 5 Déc - 7:47



SERVICES FUNEBRES A LA MEMOIRE DU MARECHAL LYAUTEY AU MAROC






Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Ven 5 Déc - 8:41





Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Paul CASIMIR




MessageSujet: LYAUTEY L'AFRICAIN   Ven 5 Déc - 8:43



FIN DE LA REPRODUCTION DU LIVRE

"LYAUTEY L'AFRICAIN"




Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LYAUTEY L'AFRICAIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
LYAUTEY L'AFRICAIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ce Maroc bien aimé :: BIBLIOTHÈQUE :: Revues et Livres : -3- "Histoire et Géographie" :: LYAUTEY l'Africain.-
Sauter vers: