Ce Maroc bien aimé

Ce Maroc bien aimé

Mémoire de la présence Française au Maroc à l'époque du Protectorat
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sabena Revue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mar 4 Fév - 17:55

page 47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Réunion dans les jardins des Oudaïas.
- Bijeenkomst in de tuinen der Oudaïas.
- Reunion in the Oudaïas gardens.

ECONOMIC PROSPECTS OF MOROCCO
by Jacques VAN OFFELEN, Member of Parliament, Former Minister.

... therefore, important alterations are
under way.
Thus, situated as it is, at the cross-roads
of Atlantic and Mediterranean trade exchanges,
this country is playing its part in the
expansion of the western world.
Morocco's desire for cooperation with the
highly industrialised countries is evident.
She would like to promote the training
of her youth with the help of technical aid.
She invites investments. Foreigners
are welcome, whether businessmen
or tourists.   And the one does not
exclude the other, since a visit to Morocco,
made easy by our air communications,
should simultaneously make it possible
to carry out economic prospection and
spend a few days visiting one of the most
beautiful countries in the world.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mar 4 Fév - 18:00

page 48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Rabat.
Dans la kasbah.
In de Kasbah.
In the kasbah.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mar 4 Fév - 18:03

page 49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Rabat.
La necropole de Chellah.
De necropolis Chellah.
The necropolis of Chellah.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mar 4 Fév - 18:05

page 50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Portes en cèdre du palais de la Bahia.
Cederhouten   poorten  van   net  Bahia-paleis.
Cedarwood doors to thé Palace of thé Bahia.



Dernière édition par Pierre AUBREE le Mar 4 Fév - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mar 4 Fév - 18:13

page 51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Tour de la Koutoubia.
Koutoubia-toren.
Koutoubia Tower.

ANIMAUX ET PAYSAGES MAROCAINS
par Henri MORESTIN, Professeur à la Faculté des Lettres de Rabat.

Les pays atlantiques sont les plus riches du Maroc. La plaine du Gharb étale terres à blé et rizières, orangeraies et fermes d'élevage, champs de betteraves et reboisements d'eucalyptus. De Rabat à El-Jadida les plateaux portent le blé et, vers le sud, l'orge, moins exigeante. Partout, jusqu'à la ligne mauve des Atlas, au-delà des irrigations du Tadla, courent perdrix rouges, outardes, lièvres, grives, cailles, bécasses et perdreaux. Les bas-fonds humides recueillent canards sauvages, courlis, pluviers, foulques et poules d'eau. Le sanglier hante presque toutes les forêts et le plateau d'Oulmès voit parfois passer des panthères qui sont, avec quelques lynx, les derniers grands fauves que l'on rencontre encore : les lions ont disparu, comme ces éléphants qui piétinaient, raconte Pline, les jardins de Sala, aux portes de Rabat.
Plus hautaine, couverte de boisements continus (cèdres d'Azrou) ou revêtue d'une végétation buissonnante et coriace, le « matorral », qui la drape comme d'une peau de panthère, la montagne est aussi plus pittoresque. Ayant moins évolué, la vie y semble immuable. Des pistes de transhumance la sillonnent toujours. Elle abrite des peuplements uniques : singes d'Ifrane et de l'Ourika, mouflons et panthères tachetées, dans quelques secrètes vallées du Haut-Atlas. Sangliers, renards, perdreaux, chats sauvages s'y réfugient volontiers. Ses lacs, naturels ou artificiels, offrent à la pêche sportive leurs truites et leurs brochets. Inoubliable, le Maroc présaharien aligne dans des horizons étrangement nets, d'une pureté minérale, ses oasis et ses ksour.
Gazelles, chèvres et dromadaires animent la paix biblique de ce monde étrange, à la fois très jeune et très vieux.
Partout, trottinant au fil des routes, actionnant la roue des norias, tirant l'araire, transportant l'eau, infatigable et humble, le petit âne d'Afrique, le « bourricot » fait hommage de son courage et de sa résignation. Dédaigneux — ne dit-on pas qu'il est seul à connaître tous les attributs de Dieu ! — le dromadaire va partout, gravement mélancolique, de ses souples enjambées. Partout aussi, les cigognes planant dans l'air
serein, le pique-bœuf fidèle compagnon du paysan et le mouton dont le sacrifice renouvelle à chaque Aïd-el-Kébir le pacte d'Abraham...



Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mar 4 Fév - 18:16

page 52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Palais de la Bahia.
Bahia-paleis.
Palace of the Bahia.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mar 4 Fév - 18:20

page 53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Tombeaux saadiens.
Graven der Saädiërs.
Saadian Tombs.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mer 5 Fév - 6:40

page 54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Fantasia dans une cour Intérieure du palais royal.
Fantasia op een binnenplein van het koninklijk paleis.
Fantasia in the interior court of the Royal Palace.

DEREN EN LANDSCHAPPEN IN MAROKKO
door Henri MORESTIN, Professor aan de Faculteit van Letteren te Rabat.

De Atlantische streken zijn de rijkste van Marokko. In de Gharb-vlakte strekken zieh graan- en rijstvelden uit, sinaas-appelplantages en veefokkerijen, beet-velden en eucalyptusaanplantingen. Van Rabat tot El-Jadida brengen de vlakten graan voort en naar het Zuiden, gerst dat gemakkelijk opgroeit. Overal, tot bij het blauwe Atlas-gebergte, voorbij de irrigatiewerken van de Tadla, lopen rode patrijzen, grote trapganzen, hazen, lijs-ters, kwartels, snippen en jonge patrijzen. De lagere vochtige streken herber-gen wilde eenden, wulpen, regenvogels, meerkoeten en waterhoenen. Het ever-zwijn bewoont haast alle bossen en over de hoogvlakte van Oulmes trekken soms de panters, met enkele lynxen, de laatste grote roofdieren die men nog ontmoet : de leeuwen zijn verdwenen, net zoals de olifanten die, volgens Plinius, de tuinen van Sala, nabij de poorten van Rabat, verwoestten.
Het geborgte is schilderachtiger doch ontoegankelijker. Het is op ononderbro-ken wijze bedekt met aanplantingen (Azrou-ceders) of begroeid met dorre en ...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mer 5 Fév - 6:42

page 55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Charmeurs de serpents.
Slangenbezweerders.
Snake-charmers.

... spichtige plantengroei, de « matorral » die, zoals een panterhuid, het gebergte bedekt. Het leven is er minder geevo-lueerd, het is er precies blijven staan. De paden naar de bergweiden trekken er nog steeds over. Vreemdsoortige bewo-ners leven hier : apen van Ifrane en van Ourika, steenschapen en gevlekte pan-ters in enkele verscholen valleien van de Hoge Atlas. Everzwijnen, vossen, jonge patrijzen, wilde katten schuilen er graag. In de meren, werk van de natuur of van mensenhanden, zwemmen zalm en baars... tot vreugde van de hengelaars. In het onvergetelijke Marokko dat aan de drempel van de Sahara ligt, schitteren oases en ksour längs een horizontlijn die helder en zuiver als mineraal is. Gazellen, gelten en dromedarissen bevolken de bijbelse rust in de vreemde wereld, tegelijkertijd jong en oud. Overal trippelt het kleine Afrikaanse ezeltje over de wegen. Hij draait het wiel van de norias, trekt de zoolploeg, draagt water, rusteloos, bescheiden, een toon-beeld van moed en onderworpenheid. Trots en hooghartig — zegt men niet dat hij alleen, alle eigenschappen van God kent ! — trekt de dromedaris voorbij, melancholisch-zwaarmoedig, met soe-pele tred. Overal klapwieken struisvogels door de zuivere lucht; de ossenpikker vergezelt, trouw als altijd, de landbou-wer en het schaap dat, steeds weer geof-ferd bij elke Aid-el-Kebir, het verbond van Abraham hernieuwt.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Mer 5 Fév - 6:44

page 56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

-  Marrakech.
Place Jamaä-El-Fna.  
Jamaä-El-Fna-plein.
Jamaä-El-Fna square.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Jeu 6 Fév - 18:57

page 57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech
Remparts de la Medina.
Wallen van de Medina.
Medina remparts.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Jeu 6 Fév - 19:04

page 58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Trois aspects des souks des teinturiers.
Drie kijkes op de souks van de ververs.
Three aspects of the dyers' souks.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Jeu 6 Fév - 19:05

page 59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Jeu 6 Fév - 19:09

page 60

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Vieux pont sur un ravin près de Bab el Khemis.
Oude brug over een ravijn nabij Bab el Khemis.
Old bridge over the ravine near Bab el Khemis.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Jeu 6 Fév - 19:11

page 61

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Environs de Marrakech.
Omgeving van Marrakech.
Naighbourhood of Marrakech.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 8:57


Veuillez patienter le temps du téléchargement des fichiers photo

page 62

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ANIMALS AND LANDSCAPES IN MOROCCO.
by Henri MORESTIN, Professor at the Faculty of Literature of Rabat.

- Marrakech, Medersa Ben Youssef,
Cour Interieure.
Binnenplein.
Interior Court.

Lecture collective du Coran.
Gemeenschappelijke lektuur van de Koraan.
Communal reading of the Koran.

Un coin à l'étage.
Hoekje op de verdieping.
A corner upstairs.


Dernière édition par Pierre AUBREE le Mar 3 Fév - 9:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 9:01

page 63

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Marrakech.
Le bassin dans les jardins de la Menara.
Waterbekken in de tuinen van de Menara.
The pool in the Menara gardens.

The Atlantic regions are the richest of Morocco. The Gharb plain spreads out its cornfields and rice plantations, orange groves and breeding farms, beetroot fields and new eucalyptus plantations. The tablelands between Rabat and El-Jadida produce corn and, towards the South, the less exacting barley. Everywhere, up to the purple line of the Atlas Mountains, beyond the Tadla irrigations, run red-legged partridges, bustards, hares, thrushes, quails, woodcocks and young partridges. Wild duck, curlews, plovers, coots and waterfowl gather in the low-lying swamps. Wild boars haunt most of the forests, panthers sometimes cross the Oulmes tableland and, with a few lynx, are the last remaining big cats still to be found : lions have disappeared, as have the elephants of which Pliny wrote that they trampled the Gardens of Sala at the gates of Rabat.
A mass of Azrou cedars or clad with the tough, bushy « matorral » which drapes it like a panther skin, the mountain is also sterner and more picturesque. Because it is less developed, life there seems immutable. The crisscross tracks of wandering flocks are still to be found. It harbours colonies of unique species of animals in hidden valleys of the High Atlas : monkeys from Ifrane and the Ourika, wild sheep and spotted panthers. Wild boars, foxes, partridges and wild cats like to shelter there. Its lakes, natural or artificial, supply sporting fishermen with trout and pike. Unforgettable, along its strangely neat horizons of mineral purity, pre-Saharan Morocco aligns its oases and « ksour». Gazelles, goats and dromedaries enliven the biblical peace of this strange world, at once very young and very old.
Trotting along the roads, working the wheel of the bucket-chain, pulling the swing-ploughs, carrying water, indefatigable and humble, the « bourricot» or little African donkey, with its courage and resignation, is to be found everywhere. Disdainful,—for it is said that it alone knows all the attributes of God—,the dromedary goes everywhere, with its supple stride and air of grave melancholy. Everywhere, too, there are storks hovering in the serene skies, the ox-pecker, faithful companion of peasant, and the sheep, whose sacrifice revives Abraham's pact at each Aid-el-Kebir...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 9:05

page 64

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Moulay Idriss,
ville sainte.
heilige stad.
the holy city.

Un coin pittoresque.
Een schilderachtig hoekje.
A picturesque corner.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 9:07

page 65

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vue partielle.
Gedeeltelijke panorama.
Part view.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 9:13

page 66

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Moulay Idriss.
Vue générale.
Panorama.
General view.

MAGIE DU HAUT ATLAS
par Louis DUBRAU.
I
l arrive que nos souvenirs de voyage se confondent. Dans notre mémoire, certaines images se superposent, d'autres se troublent. Mais la longue route qui va de Meknès à Marrakech en passant par Midelt, Ksar-es-Souk, Tinerhir, Ouarzazate, Telouet et franchit par deux fois la chaîne du Haut Atlas, n'est point de celles qui s'oublient ou se prêtent aux comparaisons faciles. Je la parcourus seul, confondu au petit peuple, usager des transports régionaux : jeunes femmes aux poignets cerclés de lourds bracelets d'argent, fillettes semblables à des poupées de chiffons ayant les cheveux et les ongles touchés de henné, le menton et l'entre-sourcil
tatoués, garçonnets tondus en crête de coq, jeunes gens vêtus à l'européenne, vieillards en babouches...
Autant de figurants, de visages se détachant en gros plan sur le décor, pour en intensifier la mesure et la démesure...
A leur contact, j'avais l'impression de m'intégrer, moi aussi, au paysage tour à tour caillouteux, luxuriant, désertique, fabuleux et d'où, parfois, le vent semblait
faire jaillir de capricieux geysers de sable fin.
Nous partions à l'aube afin d'arriver au gîte d'étape avant la nuit. En cours de journée, la montagne, couleur de perle, lentement s'empourprait, se dorait, pour devenir, en plein midi, une sorte de miroir sans tain, impitoyablement aveuglant.
Alors surgissait, toujours à l'improviste, d'entre deux collines, deux escarpements, du fond d'un entonnoir planté de palmiers, un village de terre cuite : termitière ou place-forte, ...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 9:15

page 67

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Moulay Idriss.
Ancien aqueduc.
Oude waterleiding.
Ancient aqueduct.

... suivant que nous nous rapprochions de ses murs crénelés, de sa kasbah. Halte brève. Déjà la route nous reprenait, enjambant un oued cascadant parmi les hautes herbes, montant à pic, descendant en vrille; tantôt étranglée entre des massifs rocheux  inhumainement  sauvages, tantôt s'élargissant, cependant que la montagne se faisait bleue, irréelle, reculait, s'effaçait, pour s'offrir à nouveau brusquement, mais cette fois à contre-jour, barbare et dure, accrochant de ses sommets enneigés la fragilité d'un nuage, en transparence sur le ciel. Atlas mouvant, changeant, que l'on souhaiterait pouvoir retenir, posséder davantage, mieux aimer et qui fait soupirer avec le poète : « J'essaie d'étreindre la beauté; elle m'élude ».


Dernière édition par Pierre AUBREE le Ven 7 Fév - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 9:19

page 68

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Casablanca.
La Médina.
De Médina.
The Médina.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 17:18

page 69

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Casablanca.
La ville moderne.
De moderne stad.
The modern city.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 17:22

page 70

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- El Jadida (Mazagan).
Citerne portugaise.
Portugees waterreservoir.
Portuguese tank.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Pierre AUBREE
Admin



MessageSujet: Sabena Revue   Ven 7 Fév - 17:24

page 71

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- El Jadida.
Fosse de la citadelle.
Gracht van de citadel.
The citadel moat.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cemaroc.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sabena Revue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sabena Revue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ce Maroc bien aimé :: BIBLIOTHÈQUE :: Revues et Livres : -1- "MAROC Traditionnel" :: Spécial MAROC-
Sauter vers: